Boxe féminine: lutter pour l’égalité

Par: Lucila C. Centurion Caber
women-boxing-sexy-babe-brunette-model-images-172403

Comme on le voit depuis un certain temps dans le pays,l’action des femmes pour la lutte dans l’égalité desconditions culturelles, sociales, économiques etprofessionnelles, non seulement a été réduite à peu desecteurs, dans le domaine sportif et, dans ce cas, dansla boxe. La Commission mondiale de boxe-Comitémondial de Boxeo, dont le directeur est Daniel DarioGomez, en tenant compte des minimisations qu’unefemme souffre dans ce contexte, posent et introduisentun changement radical dans la «culture de la boxe»,prouvant que la femme est Parfaitement capable desoutenir physiquement et psychologiquement la mêmeintensité de combats (dans les temps et les formes) quen’importe quel homme. En outre, le fait d’insinuant que«le sexe faible» n’est rien de plus qu’une simpleinvention de corps conservateurs. 

Dans cette interview, Daniel M. Gomez révèle un peu del’intrigue, qui retient les femmes dans des conditionssportives inégales, qui impliquent des organismesofficiels internationaux conservateurs et la négligencede l’État, la séparation de leurs droits Professionnels ethumains. 

Quel est le paradigme que la boxe féminine souffreactuellement? 

Il y a deux questions, que nous obtenons à résoudredans l’impact que nous avons, qui est la questionréglementaire. C’est à dire que la femme estcondamnée à une situation de faiblesse physique en lefaisant combattre deux minutes et dix Raund, quand lescombats pour les titres officiels sont de trois minutes etdouze raund. Et cela reflète vraiment la reconnaissancede la boxe féminine avec une position blâmée "nousl’acceptons, mais ils seront inférieurs dans ce," quand iln’y a pas de motif; Une attitude vraiment absurde. Ladeuxième question, la plus importante, que quelquepart peut être résolue et dans un autre n’est pas laquestion économique, il est déjà connu que lestravailleurs de l’anneau de boxe féminine charge moinsque les employés masculins. 

La boxe féminine est-elle moins rémunérée (en termesd’aide, de reconnaissance, etc.) que la boxe masculine?Pourquoi? 

Est moins rémunérée par une question d’abus, alorsque peut-on faire? Du point de vue réglementaire, lesinstitutions et l’État peuvent établir que selon les droitsde la Loi de contrat de travail, quand les combats sontconvenus non par contrat si pas comme dans tous lescombats préliminaires et les semis fondists un taux deRémunération pour Raund, que la boxe masculine etféminine ont la même rémunération. Et que si lesinstitutions devraient le faire, et l’État devrait y arriver,en termes de combats contractuels est plus difficileparce que cela est soumis à l’accord des parties et oùles réglementations de l’État ne participent pas ce qu’unpromoteur paie pour une lutte contre T Ravés d’unerelation contractuelle avec les travailleurs et leursmanagers. 

Les boxeurs féminins sont-ils discriminés? Par qui? 

Ils sont discriminés par les employeurs et par lesinstitutions qui ne protègent pas leurs droits, àl’exception de la WPC, bien sûr, que nous avons dansnotre règlement une position très ferme sur tout cesujet. Et cela sera réaffirmé dans la lutte organisée parla locomotive Alivea qui sera télévisée et où les lignesdirectrices de l’égalité seront défendues. 

Cette discrimination est également donnée par lesorganisations officielles de boxe, pourquoi? De quellefaçon? De votre organisation sportive, commentcombattez-vous contre cette discrimination? Avez-vousun projet pour cela? 

Nous pouvons même souligner une Commissionféminine, cette Commission est dirigée par Alejandro"la locomotive" Alivea et est multidisciplinaire, il ya desprofessionnels de la santé, le droit et les experts dans lapratique et la technique sportive. C’est donc à partir decette Commission que les projets que j’ai déjà souligésont été élaborés: l’égalité réglementaire et l’approche,pour autant que nous puissions le faire, de l’égalitééconomique dans les combats régis par des directivesréglementaires. Ce qui est un point important et où ladiscrimination est la plus fondée. Nous sommesconvaincus que la question réglementaire sera résolue,il y a beaucoup d’opposition parce que les organismessont conservateurs, je viens d’entendre un audio où(citation et le nom de la personne qui l’a envoyé) qui estune chose honteuse le montant des incohérences et Il adit qu’une femme ne peut pas se battre douze raund ettrois minutes chacun parce que les organismesinternationaux ne le permettent pas et ne lenumérisent pas de cette façon. C’est comme si je nesavais pas qu’il existait le 25 mai 1810, nous ne sommespas une colonie, nous avons notre propre législation etnous ne dépendons pas d’autres organismes. 

Boletín de noticias